Cette création est née d'une demande de l'OBOD (Order of Bardes Ovates and Druids).

Elle devait être de 2-3 pages. Arrivé à 70 pages, dans un bel élan automnal, j'ai trouvé intéressant de le structurer pour le transmettre à la fin de stages. Aujourd'hui, un livre romancé et riche d'historique prend forme. 

Plongeant dans les racines du druidisme, à travers un voyage pour mieux comprendre cette tradition et son influence, le lecteur traverse les époques du matriarcat-patriarcat et pacifie les liens de la relation femme-homme avec plus de conscience.

Il y découvrira la nature avec un regard plus profond, intégrera, et comprendra mieux sa sensibilité en cette période particulière.

Voici quelques parfums que vous trouverez dans ces pages, dans ces mots et au fil de ce voyage pluri-sensoriel.

Sortie prévu fin d'année 2021

Extrait

"Oui, les légendes sont des réalités déguisées, qui recoupent des expériences réellement vécues. Celles dont j’aimerais parler ici sont encore vivantes dans

le cœur et l’âme de ceux qu’on appelle les Druides, que l’on connaît peu car ils mêlent d’apparents antagonismes :

sauvage et sage, naturel et scientifique, brut et subtil.

C’est une voie de découverte de soi, qui questionne sur la liberté et l’engagement, la libre pensée et la responsabilité de nos actions.

C’est une philosophie qui relève de l’école des mystères.

Ceci n’est pas un livre, c’est une croisière vers les Traditions Primordiales, à l’aube de l’humanité.

Le Jardin des Hespérides a existé et nous allons y goûter ses pommes. L’Eden est cet âge d’or que les premiers hommes ont connu,

et puis il y eut la peur et la vengeance, le combat et la fuite. Des cataclysmes et des volcans, des grottes et des insoumis.

Les mythes fondateurs et tout ce qu’ils ne disent pas, disent pourtant que le patriarcat a succédé au matriarcat des premières déesses.

Il sera intéressant de comprendre pourquoi.

C’est une invitation à découvrir un canevas qui tisse la toile des mythes fondateurs et qui lie les civilisations entre elles. 

Une multitude de contes de part le monde recoupent des symboliques très proches et nous montrent inlassablement une origine Nordique,

telle une boussole qui, quoi qu’il arrive, ne cesse de pointer vers le Nord. 

 

C’est donc une histoire de l’Histoire, un voyage intérieur que j’ai vécu comme bien d’autres hommes avant moi, et que comme eux, je souhaite transmettre.

Je pense que les graines sont mûres et prêtes à germer, et le terreau disponible.

Le ferment est prêt. 

Seules, la lumière et l’intuition.

Seul, le souffle.

A l’heure où j’écris ces lignes, un vol de grues cendrées raye le ciel de battements d’ailes et de codes sonores, qui m’appellent. Lorsque je comprends qu’il s’agit d’un message – ce que l’on appelle aujourd’hui une synchronicité - une grande joie intérieure, une paix profonde, m’envahissent… Je les vois comme le signe de l’ensemencement par cycles des sagesses hyperboréennes, qui à chaque ère de l’humanité ont semé quelques graines de leurs savoirs, reçus par les hommes, partout sur la planète. 

J’ai l’impression d’entendre l’appel de la Tradition primordiale, celle qui vient du Nord, vers lequel se dirigent ces oiseaux.

L'Hyperborée n’est pas qu’une légende perdue dans les méandres de l’histoire. C’est surtout à la fois un lieu et une utopie, une philosophie et un trésor de richesses spirituelles, de mythes oubliés qui font écho à ce que l’homme a de plus sage en lui, et de plus profond.

Cette carte est un chemin, que je vous propose d’explorer.

Mais attention, je risque fort de vous emmener sur des sentes escarpées, à flanc de montagne ou dans les profondeurs des mythes anciens,

de vous inviter à plonger aux racines de l’Eden ou de chuter en Atlantide et de vous souvenir, en Hyperborée.

 

Les mythes d’aujourd’hui sont les réalités d’hier, que les hommes ont oubliées.

  • Facebook Nicolas Bortolin